Quels ont été les matériaux utilisés ?

La réplique a été réalisée en mortier paysager projeté et en résine, deux matériaux répondant parfaitement à l’ambition qualitative et artistique d’un tel site culturel. Le mortier paysager a été utilisé pour recréer la roche calcaire et modeler et sculpter les grands volumes du décor : sol, parois et plafond. Le mortier de finition offrait la possibilité d’être teinté dans la masse puis patiné. Pour imiter les sols en argile (qu’ils soient granuleux ou lisses) et pour imiter le calcaire, ce matériau s’est avéré très intéressant.

Les scupteurs de AAB-Cofex-Freyssinet réalisent un travail de création remarquable - @ Grand Projet La Caverne du Pont-d'Arc

Les scupteurs de AAB-Cofex-Freyssinet réalisent un travail de création remarquable – @ SYCPA – Sébastien Gayet

Tous les éléments de calcite et les concrétions ont été réalisés avec de la résine de type époxy en complément du béton. Particulièrement fluide et transparente, la résine a permis de restituer parfaitement les stratifications géologiques, les coulées de calcite… Chargée en poudre de verre ou en verre pilé, la résine a donné un aspect pailleté, cristallisé ou translucide si caractéristique au milieu souterrain.

Les artistes-plasticiens de Phénomènes ont recréé l'ensemble des éléments géologiques © Sycpa - Sébastien Gayet

Les artistes-plasticiens de Phénomènes ont recréé l’ensemble des éléments géologiques © Sycpa – Sébastien Gayet

Les représentations pariétales ont été réalisées par des artistes-peintres d’après les relevés numériques de la grotte originale avec des patines et peintures fabriquées à base de pigments et liant naturels. Pour les dessins noirs, les artistes ont créé leurs propres fusains à partir de charbon de pin comme les homo-sapiens il y a 36 000 ans !

Les sculpteurs de AAB-Cofex-Freyssinet sur le chantier de La Caverne du Pont-d'Arc © SYCPA - Sébastien Gayet

Les sculpteurs de AAB-Cofex-Freyssinet sur le chantier de La Caverne du Pont-d’Arc © SYCPA – Sébastien Gayet

 

Enfin, pour les tracés digitaux et les panneaux gravés, la dernière couche de matiérage a été réalisée avec un mortier fin complété d’un retardateur pour favoriser le maintien de la paroi humide le temps des tracés.

Alain Dalis dans son atelier de Montignac réalise le cheval gravé © Sycpa - Christian Tran

Alain Dalis dans son atelier de Montignac réalise le cheval gravé © Sycpa – Christian Tran

L’impressionnante façade contemporaine de la Caverne a été créée à partir de béton projeté puis retravaillé manuellement par les sculpteurs pour renforcer l’aspect irrégulier et granuleux.

La façade de la Caverne du Pont d'Arc - conception Fabre-Speller Architectes - Atelier 3A Ollier © - Sycpa - Sébastien Gayet

La façade de la Caverne du Pont d’Arc – conception Fabre-Speller Architectes – Atelier 3A Ollier © – Sycpa – Sébastien Gayet