La grotte, il y a 36 000 ans

Qui étaient ces hommes ?

Les hommes sont des Aurignaciens. Ce terme tient sa racine de la commune d’Aurignac (Haute-Garonne) où ont été identifiées les traces de la culture aurignacienne. C’est durant cette période que Homo sapiens (nous!) arrive en Europe où il rencontre son cousin Néandertal présent depuis près de 300.000 ans sur ce territoire. On parle aussi de l’homme de Cro-Magnon même si cette dénomination est de moins en moins utilisée.

La Galerie de l'Aurignacien second pôle culturel du site de la Caverne du Pont d'Arc © Syndicat mixte Caverne du Pont d'Arc

Les Aurignaciens sont nos ancêtres directs © Syndicat mixte Caverne du Pont d’Arc

 

Dans quel environnement vivaient-ils ?

Le paysage environnant la grotte était morphologiquement identique à l’actuel. Le Pont d’Arc enjambait déjà l’Ardèche et la Combe d’Estre avait été abandonnée par la rivière depuis longtemps. Ainsi, les Aurignaciens ont pu observer les escarpements calcaires abrupts de la Combe d’Estre et cheminer dans la vallée que nous connaissons.

© Syndicat mixte Caverne du Pont d'Arc

L’Ardèche s’écoulait déjà sous le Pont d’Arc il y a 36 000 ans © Syndicat mixte Caverne du Pont d’Arc

La grande différence est liée à l’ambiance climatique. Il y a plus de 30.000 ans, l’Europe septentrionale était recouverte d’une calotte glaciaire épaisse parfois de 3000 m (Scandinavie). L’archipel britannique et le nord de la France étaient reliés par une plaine au milieu de laquelle serpentait le Rhin et dont la Tamise et la Seine étaient des affluents. Plus au sud, le niveau de la mer Méditerranée était plus bas de -120m par rapport à l’actuel. Ces différences étaient dues à la période glaciaire dénommée Würm. Ainsi, la faune et la flore étaient grandement distinctes de celles actuelles. Mammouths, rhinocéros laineux, lions, bisons, ours des cavernes, aurochs, boeufs musqués et panthères étaient des animaux communs qui vivaient dans une végétation steppique.

Mammouths, rhinocéros laineux, lions, bisons, ours des cavernes, aurochs, boeufs musqués et panthères étaient des animaux communs qui vivaient dans une végétation steppique.Mammouths, rhinocéros laineux, lions, bisons, ours des cavernes, aurochs, boeufs musqués et panthères étaient des animaux communs qui vivaient dans une végétation steppique.

Le bison vivait dans une végétation steppique et faisait partie de l’environnement des homo-sapiens © Syndicat mixte Caverne du Pont d’Arc

Vivaient-ils dans la grotte ?

Non, les Aurignaciens avaient un mode de vie de chasseurs-collecteurs. Nomades, ils trouvaient leur subsistance dans la chasse et la collecte de végétaux. Par conséquent, ils ne vivaient pas dans les grottes mais les fréquentaient notamment pour orner les parois et y exprimer des mythes spirituels. Néanmoins, il existe quelques exceptions. Dans très peu de grottes ont été identifiées de structures interprétées comme des espaces habités. Tel est le cas dans la grotte d’Arcy-sur- Cure (Bourgogne), datée du Paléolithique moyen, où des structures organisées circulaires avec présence de foyers ont été révélées au fond de la cavité.