La découverte : l’expertise

Jean Clottes : « subjugué par la qualité esthétique des dessins, j’ai eu les larmes aux yeux »

Expert auprès du Ministère de la Culture et de communication, le préhistorien Jean Clottes n’est pas près d’oublier la première fois qu’il est entré dans la cavité sud ardéchoise, le 29 décembre 1994.

« Le ministère de la Culture m’avait demandé d’expertiser la grotte découverte quelques jours plus tôt par Jean-Marie Chauvet, Eliette Brunel et Christian Hillaire. Je ne savais pas ce que j’allais trouver. On m’annonçait plusieurs dizaines de rhinocéros alors qu’on en connaissait moins de 20 dans toutes les grottes en Europe. J’étais plutôt sceptique…

Le préhistorien Jean Clottes qui a expertisé la grotte quelques jours après sa découverte a dirigé les recherches scientifiques de la cavité ardéchoise de 1998 à 2006 © Drac Rhône-Alpes – Ministère de la Culture et de la Communication.

Lorsque je suis descendu de la voute par l’échelle de spéléo, mon premier choc a été la blancheur, le scintillement, la beauté, la fraîcheur. Je me suis dit : elle sent la grotte vierge ! Et puis j’ai été d’émerveillement en émerveillement. J’ai eu ma plus grosse émotion au panneau des chevaux. Subjugué par la qualité esthétique des dessins, j’ai eu les larmes aux yeux. J’ai pensé que c’était un nouveau Lascaux sans imaginer que ces peintures extraordinaires étaient deux fois plus anciennes. Cette caverne est vraiment fabuleuse. »